viralité emailing (4)

dans Actualité

5 secrets pour que vos abonnés partagent vos emails

Litmus vient de publier une étude sur la viralité de l’email marketing, nous nous sommes penchés sur ces précieuses données afin de vous faire un compte rendu des cinq tactiques pour que vos abonnés partagent vos futures campagnes. 

1.  Pas besoin d’avoir une grosse liste de contact pour qu’une campagne soit virale

L’étude de Litmus prouve en effet que les campagnes d’emailing des marques de niche sont très virales puisqu’elles abordent un sujet extrêmement précis. Ainsi, si l’abonné connait quelqu’un de son entourage qui est intéressé par ce même sujet, il pourra facilement partager ce contenu avec cette personne en transférant l’email.

A l’inverse, Litmus a montré que les campagnes envoyées à des bases de données plus importantes n’ont pas d’aussi bons résultats en terme de partage. Pour ces marques, il leur faudra utiliser la segmentation et le trigger marketing pour envoyer du contenu pertinent, ciblé, et donc susceptible d’être partagé par les abonnés.

Exemple San Diego Magazine

Le San Diego Magazine segmente cet email entre les personnes ayant participé à cet évènement l’année dernière (à gauche) et celles ayant participé à un évènement similaire (à droite).

2. Plus le contenu de l’email est personnalisé, plus cet email sera partagé

Aussi bizarre que cela puisse paraitre, plus un message est personnalisé, plus le destinataire aura tendance à le partager. À noter cependant, quand Litmus parle de personnalisation ici, il ne s’agit pas des pratiques « classiques » (comme insérer le prénom de l’abonné dans l’email par exemple) mais de pratiques plus avancées – avec du contenu dynamique notamment.

Parmi les emails les plus partagés, Litmus explique que ceux contenant des photos de l’abonné et de ses proches à l’occasion d’un évènement sortent clairement du lot. On comprend bien ici le gain de temps pour le destinataire qui peut, en un clic, transférer cette photo à ses amis ou à sa famille – au lieu de la télécharger, d’écrire un nouvel email, d’y insérer ladite photo et de leur envoyer.

Exemple Chevrolet

Email envoyé suite à un évènement (Chevy Safe & Fun) et comportant une photo de l’enfant de l’abonné, prise pendant l’évènement.

3.  Les boutons de partage sur les réseaux sociaux incitent à transférer l’email

Une tactique qui ressort clairement des emails les plus partagés consiste à insérer des boutons d’action très clairs pour inciter au partage. Mais ce n’est pas tout, Litmus a remarqué que les call to action les plus efficaces étaient ceux qui étaient contenus dans le corps du mail – et non dans le header ou dans le footer.

L’autre résultat assez surprenant est que les intitulés de ces boutons ont beau être « Partager sur Facebook » ou « Partager sur Twitter », les abonnés comprennent (ou, tout simplement, préfèrent) plutôt transférer l’email que de le partager sur les réseaux sociaux.

Exemple JustGiving

Cet email a été envoyé seulement aux meilleurs collecteurs de fonds qui étaient donc ravis de partager cette nouvelle.

4. Un email avec un objet précis est plus viral qu’un avec un objet multiple

Litmus met en lumière le fait que les objets mentionnant un seul sujet ont une meilleure viralité que ceux en mentionnant plusieurs. Cela peut s’expliquer assez simplement : en transférant un email dont l’objet aborde plusieurs sujets, l’expéditeur se voit obligé de préciser le sujet qu’il veut partager avec le destinataire – alors que si l’objet est précis, aucune précision n’est nécessaire.

De plus, vu qu’aujourd’hui la moitié des emails sont ouverts sur mobile, il est en effet préférable de rédiger des objets courts, clairs et concis pour qu’ils s’affichent correctement sur ce support.

objet simple vs objet multiple

Exemple ici d’un objet « unique » et d’un objet « multiple ».

5. Les campagnes avec les plus beaux designs ne sont pas les plus partagées

Enfin, Litmus avoue avoir été vraiment surpris par la simplicité du design des emails les plus partagés. Alors qu’ils s’attendaient à tomber sur des campagnes d’emailing très innovantes avec des designs à couper le souffle parmi les plus virales, cela n’a pas du tout été le cas. À l’inverse, ceux ayant été le plus transférés sont les emails visuellement « simples » et dont le message est clair et concis.

Source : Litmus, The Viral Email Report

Laisser un commentaire

Commenter